Est-ce que l’étalonnage d’une électrode ou d’un titrant est recommandé dans le cadre d’un titrage ampérométrique ?

ID de document

ID de document TE5805

Version

Version 2.0

Statut

Statut Publié

Date de publication

Date de publication 12/09/2017
Question
Est-ce que l’étalonnage d’une électrode ou d’un titrant est recommandé dans le cadre d’un titrage ampérométrique ?
Sommaire
Étalonnage de l'électrode et du titrant pour titrateurs ampérométriques AT1000 ou AutoCAT.
Réponse
Étalonnage de l’électrode

 Ce titrage utilise la mesure relative de μA pour le point d'arrivée. Étant donné que l'instrument examine la vitesse de variation de μA plutôt que la mesure μA elle-même, un étalonnage n'est pas obligatoire, nécessaire ou même possible en raison d’un défaut de normes.

 Étalonnage du titrant

 Il existe trois titrateurs différents utilisés pour différents tests employant un titrateur ampérométrique : la solution d'oxyde de phénylarsine (PAO), le thiosulfate de sodium et la solution d'iode. La solution de thiosulfate de sodium et d'iode n'est pas très stable, ainsi l'étalonnage périodique de ces solutions est recommandé pour déterminer la concentration exacte, qui peut changer avec le temps. Cependant, la PAO est une solution très stable. Tant que la date d'expiration de la bouteille est respectée, il n'est pas recommandé d’étalonner la solution PAO, à moins que ce ne soit requis par un organisme de réglementation.

 Les chimistes de Hach qui déterminent la concentration de chaque lot de PAO sont très qualifiés et travaillent dans un environnement de laboratoire contrôlé. Une erreur supplémentaire sera probablement introduite dans les résultats si un étalonnage du tirant est tenté, au lieu d’utiliser à la place la valeur indiquée dans le certificat d'analyse de chaque lot de PAO. En outre, la solution étalon d'iode qui est utilisée pour étalonner le titrant PAO est beaucoup moins stable que la solution PAO. Donc, à moins qu'une solution d'iode fraîchement étalonnée ne soit utilisée, cela représenterait probablement une autre source d'erreur dans les résultats d'étalonnage.

Méthodes standards 19ème éd. (4500-Cl D, qui vous renvoient au 4500-Cl C.3a concernant le titrant oxyde de phénylarsine ou PAO), ne précisent pas qu'il est nécessaire d'étalonner régulièrement le titrant PAO. Elles fournissent une procédure permettant d’effectuer l’étalonnage initial du réactif s'il est fabriqué à partir de zéro, mais ne mentionnent pas qu'il est nécessaire d'étalonner le titrant après l’étalonnage initial. Bien sûr, si le titrant PAO est acheté auprès de Hach, l’étalonnage initial aura déjà été effectué. La méthode 4500-Cl C. précise également la solution de thiosulfate de sodium comme alternative au PAO comme titrant. La méthode 4500-Cl C. 3c indique spécifiquement que le titrant thiosulfate de sodium doit être étalonné chaque jour, mais encore une fois, il n'est fait aucunement mention d’une éventuelle nécessité d’étalonnage régulier du titrant PAO qui peut également être utilisé dans la méthode.

 Contrôle des performances

 La meilleure façon de montrer que l'instrument fonctionne correctement consiste à mesurer un étalon de contrôle chlore sur une base régulière. Cela montrera que l'instrument fonctionne normalement et que l'opérateur effectue correctement le test.

 Si l'un des tests Chlore Libre ou Total est exécuté sur l'instrument, Hach commercialise des ampoules d’étalon de chlore qui peuvent être utilisées à cette fin. Chaque lot d’ampoules contient un certificat indiquant la concentration exacte. En utilisant de l'eau exempte de matière organique aux fins de dilution, on peut alors fabriquer un étalon connu dans la plage à tester. Si aucune source d'eau exempte de matière organique n'est disponible en laboratoire, ce test est effectué avec 500 ml d'eau de dilution exempte de matière organique (Réf. catalogue / code de commande 2641549) disponible.

Cette réponse a-t-elle été utile?

Soumission en cours...
Merci pour votre commentaire !
Une erreur s'est produite lors de la soumission. Réessayez.