La turbidité peut-elle être mesurée à la place des solides en suspension ?

ID de document

ID de document TE412

Date de publication

Date de publication 06/06/2019
Imprimer
Question
La turbidité peut-elle être mesurée à la place des solides en suspension ?
Sommaire
La mesure de la turbidité à la place de la mesure des solides en suspension
Réponse
Bien que les solides en suspension soient à l'origine de la turbidité, la méthode de mesure de turbidité n'est pas la même que pour la mesure des solides en suspension. Selon l'USEPA, la mesure des solides en suspension permet de déterminer la quantité de matières solides dans un échantillon à partir de la masse, tandis que la mesure de turbidité détermine la manière dont les solides en suspension diffusent la lumière. Lorsque la composition des particules de l'échantillon change, les caractéristiques de diffusion de la lumière de l'échantillon peuvent être altérées de manière imprévisible. Les mesures de la turbidité peuvent être utilisées pour estimer le niveau de matières solides en suspension, si la composition des particules de l'échantillon ne se modifie pas avec le temps. Pour cela, il faut réaliser une courbe d'étalonnage des solides en suspension (par gravimétrie) et indiquer les valeurs de turbidité mesurée (FNU) pour une série d'échantillons avec différents niveaux de solides en suspension. Même en remplissant ces conditions, de nombreux échantillons n'indiquent pas une relation linéaire entre les ppm en suspension et la valeur de la turbidité. Ceci peut être dû à des interférences comme la couleur et la forme des particules, la distribution et l'absorption. Par exemple, un échantillon naturel présentant une turbidité de 500 FNU indique souvent une turbidité bien supérieure à 100 FNU lorsqu'il est dilué à 5:1 dans de l'eau distillée.

Cette réponse a-t-elle été utile?

Soumission en cours...
Merci pour votre commentaire !
Une erreur s'est produite lors de la soumission. Réessayez.